<- Retour à liste

Parking de la station Crainheim

Objet de la demande :

Construire un parking à étages et développer la plateforme multimodale associée à la station de métro Crainheim.

Référence Ppas: N°45 Université du 24-07-1973

Demandeur: Bruxelles Mobilité

Date de début: 19/08/2020
Date de fin: 17/09/2020
Date de commission de concertation: 02/10/2020

Motif :
COBAT - Annexe A - étude d'incidences
PRAS - 25 - voiries (création ou modification de l'aménagement)
PRAS - 28 - parkings
RRU - titre I - Caractéristiques des constructions et des abords
Document urbanisme :
Permis d'urbanisme
Affectation Pras :
espace structurant
zone d'équipement
Remarques :

Dans le cadre de l’enquête publique sur la construction d’un parking de transit P+R lié à la station de métro Crainhem, IEB remet un avis à la de Commune de Woluwe-Saint-Pierre.

Pour IEB, les parkings relais de ce type sont inefficaces en région bruxelloise. Et alors que l’ambition, inscrite dans le Plan Good Move, est de créer 10 parkings de ce type, les exemples existants montrent une sous-exploitation de ces installations. Il nous semblerait plus efficace de rediriger ces budgets vers l’amélioration des transports publics et d’utiliser cet espace pour des fonctions utiles à la ville, tels que du logement abordable, des crèches, des
services sociaux ou culturels ou du commerce de proximité. Une telle politique limiterait l’étalement urbain et donc les déplacements entrants à Bruxelles.


Adresse·s :
185 Avenue de Wezembeek, 1200 Woluwe-Saint-Lambert.

Dans le cadre de l’enquête publique sur la construction d’un parking de transit P+R lié à la station de métro Crainhem, IEB remet un avis à la de Commune de Woluwe-Saint-Pierre.

Pour IEB, les parkings relais de ce type sont inefficaces en région bruxelloise. Et alors que l’ambition, inscrite dans le Plan Good Move, est de créer 10 parkings de ce type, les exemples existants montrent une sous-exploitation de ces installations. Il nous semblerait plus efficace de rediriger ces budgets vers l’amélioration des transports publics et d’utiliser cet espace pour des fonctions utiles à la ville, tels que du logement abordable, des crèches, des
services sociaux ou culturels ou du commerce de proximité. Une telle politique limiterait l’étalement urbain et donc les déplacements entrants à Bruxelles.

Suivi par Thyl Van Gyzegem